Réduisez le stress et l’anxiété avant vos examens

Trop souvent dans la vie, il semble que la période ou nous pensons être la plus productive est celle ou nous prenons le moins de temps à réaliser ce que nous faisons.

Ce que cela veut dire?

Pensez à cette échéance que votre patron vous a donnée ou bien cet examen final qui approche trop rapidement.

Est-ce que ça vous arrive de ne pas faire le travail que vous étiez supposé faire, quand dans les faits, vous aviez beaucoup de temps devant vous pour le compléter.  Quand vous vous donnez un court lapse de temps ou une cédule serrée, vous excellez parfois au-delà de vos espérances?

C’est simple, QUAND VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE À FAIRE, VOUS LE FAITES, mais quand ce n’est pas une nécessité, vous la laissez de côté.

Voici quelques exemples de priorités :

Pas important ou pas urgent.

A la fin du semestre, vous devez avoir en main votre rapport de fin d’études.  Vous aurez probablement besoin de 10 à 20 heures pour lire le livre au complet (à moins que vous ne fassiez de la lecture rapide), et au moins 4 ou 5 heures pour écrire le rapport en entier.  On vous a donné 3 mois pour le  et il compte pour 10% de la note finale.

Vous devez le commencer dès que possible afin d’éviter que ça ne devienne urgent.

Vous devez éviter de laisser un travail important devenir une tâche urgente et importante.  Vous pouvez vous éviter ce genre de situation en vous donnant psychologiquement le quart du temps requis pour compléter cette tâche, ce qui prendra moins de temps que prévu pour le compléter.  Cependant, il faut vous allouer un temps d’extra pour réviser et peaufiner le travail de sorte qu’il soit vraiment impressionnant.

Pas important mais urgent.

Un quiz est cédulé pour demain mais vous n’avez pas encore eu le temps de réviser quoi que ce soit.  Quoique ce quiz représente 5% de votre note finale, vous voulez avoir la meilleure note possible.

Vous savez parfaitement que vous auriez pu le faire plus tôt, et même entre deux autres tâches. Maintenant toutefois, vous vous en faites avec cette situation.

Arrêtez!

Important mais pas urgent.

Vous avez un projet qui représente 35% de votre note finale.  Il est dû dans un mois et vous estimez qu’il vous prendra 20-25 heures à compléter.

En plus de le séparer en plusieurs sections, puis sous-sections, vous devez donner à chaque sous-section une échéance, de sorte que vous ayez une idée réaliste et compréhensive de votre charge de travail.  Une fois fait, vous sentirez la pression tomber de vos épaules et vous pourrez relaxer et vous concentrer sur le temps que vous avez alloué à chaque sous-section.

Important et urgent.

Votre examen final est dans 2 jours et 70% de la note finale en dépend.  La charge du matériel à étudier est si énorme que vous ne savez pas par ou commencer et la panique s’empare de vous.

Ce n’est pas exactement le temps de perdre du temps avec la panique. Vous voulez optimiser votre temps avec des choses importantes mais non urgentes.  Bien sûr, ça implique de la planification et de la préparation.  Mais tout comme dans votre vie académique, votre travail, bref, votre vie, vous rencontrerez des situations où vous devrez gérer des situations importantes et urgentes.

La meilleure façon de vivre avec cette situation est d’avoir un regard objectif sur le problème et prendre le temps d’y penser calmement.  Aucune situation ne doit être réglée/négociée à la hâte;  chaque difficulté doit être évaluée et pourra être réglée plus facilement si vous planifiez un peu à l’avance avant de sauter à pieds joints.

Une fois que vous aurez maîtrisé comment garder cette balance et comment prendre avantage des échéances sur des travaux vraiment urgents, vous aurez développé un système qui vous aidera à compléter n’importe quel travail qui vous sera assigné à l’école ou au travail.

Je couvre ces points plus en détails avec des exemples plus détaillés dans mon livre.  Procurez-le vous maintenant et réduisez le stress des examens aujourd’hui/ce soir.

Toujours plus haut, toujours plus loin!
Dr. Marc Dussault

P.S.
Les étudiants qui ont du succès ne sont pas plus brillants que leurs confrères de classe – ils font simplement les choses différemment.  Établir des priorités, c’est mettre les mêmes efforts ou MOINS d’effort à un certain moment donné.  La plupart des étudiants SE DÉFONCENT aux examens avec BEAUCOUP DE STRESS quand en fait, ils auraient plus faire mieux en étudiant l’avant veille de l’examen sans contrainte.

C’est ce que je faisais quand je faisais mon MBA.  Je me forçais à étudier l’avant veille de l’examen PAR Exprès.  Ainsi, la veille de l’examen, je pouvais réviser tout ce que j’aurais pu oublier et m’arrêter sur les points avec lesquels j’avais de la difficulté.

J’étais beaucoup moins stressé que mes confrères de classe, je dormais mieux et OUI, j’avais de meilleures notes.  Encore plus important, j’aimais cette façon de faire.  Plusieurs de mes confrères n’avait pas de plaisir à apprendre – ils étaient stressés, anxieux, nerveux et pas agréable à fréquenter.  C’était le cas de certains collègues académiciens et de leur famille.

Dans certains cas, ça les poussait même au divorce.  Ils n’étaient pas patients avec leurs enfants, ce qui est une chose terrible à voir – QUAND ON PEUT PRÉVENIR…

0 Responses to “Réduisez le stress et l’anxiété avant vos examens”


  • No Comments

Leave a Reply