Archive for the 'Trucs d’etude' Category

Test de mathématiques…

Êtes-vous bon en mathématiques? Si oui, quelle est la réponse?

Math Quiz

3 façons de prendre des notes : 5 défauts majeurs

Vous êtes là, en train de vous préparer pour un examen….vous relisez vos notes et tentez de comprendre ce que vous avez écrit.  Vous essayez de vous souvenir des mots que le professeur a dit ET de les mettre en contexte dans le gribouillis de votre cahier de notes. ARRRGGGHHHH!!!!

Ça ne devrait pas se passer comme ça.  Il y a une meilleure façon de prendre des notes qui vous aidera à comprendre, à vous en souvenir et à retenir l‘information, en particulier lors d’un moment critique comme votre prochain examen!

Saviez-vous qu’il y avait 3 styles traditionnels pour prendre des notes?

  1. La phrase narrative – c’est une façon d’écrire mot pour mot ce que vous entendez.   Écrire ce que vous entendez ligne après ligne aussi rapidement que possible – en fait, vous faites quasiment de la steno – axée sur la saisie des mots sur papier.
  2. La liste – ce qui signifie écrire les informations sous forme de liste numérotée ou avec « bullets», , comme celle que je fais présentement pour les 3 styles traditionnels.
  3. Exposer les grandes lignes – Prendre des notes dans un ordre hiérarchique en utilisant des catégories principales et les sous-catégories.

Dans une structure comme celle-ci :

Saviez-vous que ces 3 types de prises de notes comportent 5 défauts majeurs?

  1. Le manque de repères visuels. Comme vous pouvez le voir dans les styles traditionnels ci-haut, les symboles et le texte sont sous forme linéaire et il n’y a aucun repère visuel, donc aucun modèles, aucune images ou des outils de visualisation. Il s’agit d’une faille critique parce que l’esprit pense en images visuelles et en photos et a besoin de ces éléments pour permettre à la mémoire sélective de se souvenir de l’information le temps venu, i.e. lors de votre prochain examen.
  2. Ennuyant!  Les styles traditionnels de prises de notes sont monotones, ce qui signifie que votre cerveau s’ennuie et reste au neutre! Les notes traditionnelles ont toutes la même apparence, cachent les mots-clés et les titres.  Votre cerveau trouve ça extrêmement difficile de se rappeler ce qui est important de ce qui ne l’est pas.  C’est  pourquoi votre mémoire devient embrouillée et confuse.  La mémoire sait qu’elle détient l’information quelque part mais c’est un peu comme des piles de papier éparpillées sur votre bureau.  Elle ne sait pas où elle est et à quel sujet la relier.
  3. Ça prend beaucoup de temps. Prendre des notes de manière traditionnelle est un gaspillage monumental de temps – si on compare à une alternative plus efficace. Parce qu’elles sont ennuyantes et qu’elles manquent de repères visuels, les notes de cours, prises à « l’ancienne », vous incitent à écrire inutilement. En écrivant plus, votre cerveau doit filtrer des choses qui ne sont pas vraiment nécessaires pour trouver les choses importantes qui seront dans votre examen. Pour améliorer votre mémoire, vous devez lire et relire vos notes plusieurs fois en espérant retenir l’essentiel. Conséquemment, ça devient de plus en plus difficile de faire ressortir ce qui est vraiment important.
  4. Le manque de stimulation créative. La prise de notes traditionnelle ne parvient pas à stimuler le cerveau de façon créative, car elle fait appel principalement à l’hémisphère gauche (logique) pour le rappel de l’information. C’est pourquoi c’est si difficile.  Ne pas être en mesure de permettre aux associations et aux liens de se faire entre les mots clés et les points implique que le cerveau droit créatif reste inactif.
  5. Faux sentiment d’accomplissement. De par sa nature linéaire, la prise de notes traditionnelle vous donne le sentiment de ne pas avoir atteint votre objectif.  L’ensemble vous paraît complet même s’il n’y a pas de liens conceptuels et relationnels entre les points importants.

Comment réagissez-vous maintenant  par rapport à votre façon de prendre des notes ?

Prendre des notes de manière traditionnelle, c’est un peu comme NE PAS prendre de notes..

Il existe une alternative pour surmonter ces problèmes et ses limites – ça s’appelle le Mind Mapping.

Parce que le MindMapping imite le schéma de pensée du cerveau, il utilise la pensée radiale et les motifs visuels en utilisant des couleurs, des lignes, des dessins et des liens relationnels.  En donnant à votre cerveau de nombreux symboles visuels, vous aurez plus de facilité à vous en rappeler quand vous en aurez besoin – et votre prochain test ou examen sera donc facile.

Les MindMaps sont habituellement colorés avec des éléments clés, ces idées et des concepts qui ressortent et qui permettent à votre cerveau de chercher rapidement et efficacement et TROUVER l’information dont vous avez  selon la nature du contexte.

Créer des liens est naturel pour la fonction de stockage du cerveau. Un des avantages du MindMapping, est que ça prend moins de temps et moins de place sur une feuille que de prendre des notes de manière traditionnelle  Habituellement, vous pouvez adapter plusieurs pages ou plusieurs chapitres sur un seul MindMap. Cela vous donne un accès rapide et une vue d’ensemble contrairement à la prise de notes traditionnelle.

Le MindMapping est vraiment à l’opposé de la prise de notes traditionnelles. Au lieu de travailler contre le cerveau, le MindMapping travaille de concert avec le cerveau, vous permettant d’augmenter votre mémoire, la rétention et la compréhension pour vous donner confiance lors des tests et des examens.

Retenez ceci: beaucoup de gens d’affaires admettent utiliser des MindMaps dans l’exercice de leurs fonctions.  Le MindMapping représente pour eux un outil concurrentiel dans leurs activités. Si ça marche pour eux, c’est qu’il y a quelque chose de bon là-dedans!

CLIQUEZ ICI -> Pour metre la main sur le programme “How To MindMap To Get Better Grades Video Program”.

Prendre des notes, c’est tellement 20e siècle !

Depuis qu’on a découvert le MindMapping, disons que prendre des notes de manière traditionnelle, ça fait tellement 20e siècle .   Même si cette technique de prise de notes existe depuis quelques décennies, seuls quelques utilisateurs chevronnés s’en servent pour devenir de  « supers apprentis ».

Quand on demande pourquoi, la première raison évoquée est que les personnes pensent qu’elles doivent avoir un talent artistique.

Fausse perception et c’est l’obstacle no 1 à l’utilisation efficace du MindMapping – i.e. penser que vous devez créer une œuvre d’art.

Tout ce que vous devez faire, c’est créer des repères visuels afin que votre cerveau capture le lien entre les éléments du MindMap.  Plus il est vivant et coloré, mieux c’est – MAIS le talent artistique n’a rien à voir avec votre habileté à comprendre la matière et la retenir pour votre prochain test ou examen.

Par exemple, au MINIMUM, si tout ce que vous faites est d’aller dans vos notes (dans votre cahier ligné) pour surligner, souligner et ou encercler les éléments importants dont vous voulez vous rappeler, je vous garantis que vous vous en souviendrez.

C’est un point de départ.  Eventuellement, vous voulez vous débarrasser des notes linéaires pour plutôt faire du MindMapping sur une feuille de papier blanc.

Regardez bien ces exemples de prises de notes pour voir comment vous pourriez vous aussi débuter.

Et puis y’a rien comme le voir pour le croire.

Visionnez ce court extrait sur YouTube pour comprendre ce que je vous dis.

Imposture ou idée de génie? A vous d’en juger.

Je reçois régulièrement beaucoup de courriels de partout à travers le monde. Je n’avais jamais entendu parler de cette technique pour réduire le stress chez les étudiants qui sont constamment stressé d’obtenir de meilleures notes. Je n’ai aucune idée si ça fonctionne.

Mais bon, puisque ça ne fait pas mal, si vous vous sentez stressé par l’école ou les examens à venir, je vous inviterais à l’essayer et me dire si ça marche pour vous.

On ne sait jamais d’où nous viendra la prochaine découverte. Pour ma part, puisque je ne suis pas stressé, ce ne serait pas objectif de le tester.

Par contre, ce serait idéal si vous êtes soumis à un stress sévère ou souffrez d’anxiété à propos des tests et des examens. Selon la description, il faut du temps avant que ça fonctionne, alors commencez dès maintenant et voyez si la technique peut prévenir une prochaine attaque d’anxiété.

Essayez-la et laissez-moi savoir en déposant un commentaire ci-dessous!

Petit truc pour augmenteur votre lecture

Donnez-vous une récompense pour chaque paragraphe que vous lisez!
Lecture - Motivation

Comment rédiger une thèse ou un travail de fin de session

Le blogue du jour est basé sur un commentaire très pertinent adressé par Renee…

Je le trouvais suffisamment intéressant et pertinent pour y ajouter des informations et des trucs supplémentaires et de les partager avec vous lorsque viendra le temps pour vous de rédiger votre thèse ou votre travail de fin de session.

Les commentaires de Renée sont en italique…

Votre conseil pour rédiger une thèse est brillant.   Vous trouvez un élément d’information que vous savez important pour votre rédaction même si vous n’avez pas encore formulé toute votre démarche et votre approche du sujet. Vous savez que vous devrez ultérieurement introduire cet élément important, l’expliquer et lui donner sa pertinence face à votre sujet, ce qui pour moi est une portion du travail que je déteste faire quand je suis sur une lancée d’écriture.  C’est comme un arrêt forcé qui met un frein à mon catharsis et à ma motivation.

L’angoisse de la feuille blanche est le défi le plus difficile à surmonter – en saisissant ces anecdotes, statistiques, faits ou références – ça crée QUELQUE CHOSE sur la page que vous pouvez facilement modifier et embellir.  Une page blanche est si angoissante !

Je m’arrête seulement à la fin de chaque section, pour me récompenser, et j’en profite pour penser à comment je vais débuter la prochaine section, ou bien je m’arrête en pleine écriture de quelque chose que j’aime, parce que je continue à composer dans ma tête pour ne pas perdre le fil de mon idée puis je reviens rapidement mettre ça sur papier (ou plutôt à l’ordinateur, disons que cette expression est devenue désuète).

Si je devais arrêter d’écrire en pleine introduction d’un sujet ou en pleine écriture d’un élément de référence, je voudrais éviter d’arrêter et quitter le processus avec un sentiment négatif parce que chaque fois que je reviendrais à l’écriture, je sais que je serais confronté à ce point de départ négatif et à un comportement d’abandon.

Ce problème est commun – ce que je vous suggère vous en débarassera – spécialement si vous lisez la prochaine suggestion ci-dessous sur l’utilisation des “NOTES DE BAS DE PAGE” et “NOTES DE FIN DE DOCUMENT”

J’irais même jusqu’à vous suggérer d’aller à une étape plus loin et de numéroter ces paragraphes de référence déjà écrits, de les sauvegarder dans un fichier séparé et de les imprimer. Gardez-les à côté de vous lorsque vous écrivez et mettez juste le # dans l’endroit où vous voulez qu’il se retrouve lorsque vous êtes dans le processus d’écriture. A la fin d’une section ou à la fin de votre documents, ouvrez les deux fichiers et copier, coller le paragraphe de référence dans sa place numérotée, puis peaufiner toute l’information nécessaire pour qu’elle soit en lien avec le style de votre écriture.

Microsoft Word vous permet de numéroter automatiquement vos références.  Ça veut dire que quand vous déplacer vos références dans votre document, tous les chiffres sont renumérotés automatiquement!  Ça vous évite de constamment faire des mises à jour! Vous pouvez utiliser un écran divisé en 2 pour avoir les notes bas de page/fin de document pour vous inspirer et pour un accès rapide!  Utilisez le menu Aide dans Word pour plus de détails.

Quand j’ai rédigé ma thèse de doctorat – j’avais des centaines de références – il m’aurait été impossible de les gérer manuellement.

Oh! J’aurais aimé penser à ça quand j’étais au collège. C’est certain que ça n’aurait pas fonctionné parce qu’il n’y avait pas d’ordinateur à l’époque. Tout se faisais manuellement, même pas de dactylo électrique.  Je me rappelle que j’utilisais des cartons d’index à peu près de la même manière. Je jetais souvent un coup d’oeil au carton du dessus pour me rappeler où j’étais rendu et pour introduire ma pensée à cette référence et aussi pour me rappeler de ne pas oublier d’insérer la référence dans mon document. Une fois rédigé, je retournais mon carton de référence et le suivant apparaissait clairement visible sur le dessus. Peut-être que si vous imprimez les références, les découpez et les triez de cette manière, les numérotez à ce moment-là, et que vous les empilez à proximité, ça pourrait vous éviter de les chercher à travers les pages de texte de références, surtout quand vous êtes en “mode” écriture.

Cartes mémoire (apprentissage) pour les étudiants

Je ne sais pas si vous avez déjà utilisé des cartes mémoire pour apprendre quelque chose de nouveau, mais elles sont un moyen rapide et facile de tester votre mémoire.  De nos jours, avec l’Internet, il y a des douzaines de sites de cartes mémoire (flash cards), mais celui-ci semble un bon point de depart pour commencer.  Ça s’appelle Quizlet (en anglais par contre).

Jetez-y un coup d’oeil et rappelez-vous – obtenir les meilleures notes ne veut pas nécessairement dire étudier plus ou plus fort, mais plutôt mieux et de manière intelligente.

C’est le but de ce blogue.

Lorsque vous faites la découverte d’un outil comme celui-ci, n’hésitez pas à le partager avec nos lecteurs et nos abonnés.

Des trucs pour étudier les maths et l’anglais

Voici 2 autres questions de la part d’un étudiant.   L’une des réponses pourrait vous surprendre.

Des étudiants de tous âges des 4 coins du monde nous envoient des emails, des témoignages et des histoires qui reflètent l’attrait général pour mon livre sur l’étude, l’apprentissage accéléré et la lecture rapide.

Allo Marc!

J’ai 16 ans et j’habite en Norvège.  J’ai quelques questions pour vous et j’espère que vous pourrez y répondre.

Il y a 2 choses qui m’embêtent beaucoup.

1) Comment puis-je devenir meilleur en math?

Parfois, ça va bien dans cette matière.  D’autres fois, c’est tout le contraire!  Il y a des hauts et des bas.  Bizarre!  Parfois, je peux comprendre très bien un aspect de la matière et répondre à toutes les questions difficiles, et le jour d’après, je me surprends à échouer en répondant aux mêmes questions dans un examen.  Ça me met dans l’embarras.  J’irai bientôt au collège et je suis inquiet par rapport à ce problème.

2) La 2e question est comment pourrais-je m’améliorer en anglais?   Je voudrais parler l’anglais couramment.  Je veux dire que je voudrais apprendre l’anglais à un niveau avancé si vous voyez ce que je veux dire.  J’ai l’intention d’aller étudier ailleurs dans le monde quand je serai plus âgé et pour ce faire, je dois améliorer mon anglais.

J’espère que vous pourrez m’aider…

MERCI

Afraseyab

Comment vous améliorer en maths

Sans connaître vos résultats en maths, je devine que vous les apprenez par cœur sans toutefois comprendre les principes de base.

La façon la plus rapide et la plus rapide de vérifier si c’est le cas est de vous trouver un ami qui est moins bon que vous en math et de lui enseigner les maths que vous croyez comprendre.  S’il comprend ce que vous lui enseignez, alors c’est autre chose.  Sinon, vous réaliserez rapidement que vous ne savez pas ce que vous savez pas!

Comment améliorer votre anglais

Ce que la plupart d’entre vous ne savez pas, c’est que le français est ma langue première, ma langue maternelle.  J’ai commencé à apprendre l’anglais quand j’avais 7 ans, quand ma famille est déménagée de Montreal, Quebec, Canada, en Jamaique.  Je n’avais pas le choix, je devais apprendre l’anglais « instantanément » – il n’y avait pas d’école français en Jamaique.

C’est la période où j’ai fait un pacte avec ma sœur et mon frère – de ne JAMAIS leur parler français, seulement à mes parents (qui sont, eux, bilingues).  A ce jour, à 40 ans et plus, on ne se parle toujours pas en français entre nous, seulement à nos parents.  Et c’est le cas quand il n’y a que des membres de notre famille dans la même pièce.

Ça prend de la discipline, mais ça marche.  Vous n’êtes probablement pas en mesure de le faire avec votre famille, mais vous pourriez vous trouver un ami et conclure le même pacte.  LA CLÉ EST DE NE PAS ROMPRE CE PACTE.  Vous devez trouver les mots et ne pas parler votre langue maternelle.

Une autre façon est d’utiliser un correcteur d’orthographe qui corrigera votre grammaire et vos fautes.  Exemple, I prend toujours une majuscule, jamais une minuscule (i)…

Quand vous serez plus âgé, vous pourriez vouloir apprendre d’AUTRES langues puisqu’il a été démontré que quand vous être multilingue, c’est plus facile d’apprendre d’autres langues. C’est toujours la deuxième langue la plus difficile

3 dernières suggestions pour améliorer votre anglais

  1. Vous devriez tenter de louer des films anglais avec sous-titres.  Ils sont plus difficiles à trouver de nos jours mais ce serait idéal dans un premier temps.
  2. Vous devriez lire le maximum de livres en anglais- surtout des romans de fictions, puisqu’ils sont plus faciles à lire et à comprendre.  Si j’étais vous, j’arrêterais tout de suite de lire des romans dans votre langue.  A votre âge, vous le faites déjà assez à l’école.
  3. Prenez un cours de lecture rapide.  En faisant de la lecture rapide, vous allez acquérir un vocabulaire beaucoup plus large et en ne vocalisant PAS les mots, vous allez commencer à PENSER en anglais au lieu de traduire les mots et ENSUITE essayer de les dire. Vous ne pouvez pas être à l’aise dans une langue si vous essayez de la traduire tout en parlant. Cela prend du temps et la lecture rapide contribue à REDUIRE ce temps de façon graduelle.

Comment réussir votre prochain examen

Le meilleur moyen de maîtriser une matière, c’est de la pratiquer, mais encore faut-il pratiquer dans le bon contexte et dans le bon environnement.

Passer une à deux heures sur un problème la semaine avant un examen qui ne vous alloue que 20 à 30 minutes pour le résoudre, ça ne vous aidera pas à enrayer le stress relié à l’examen. – en fait ça contribuera certainement A L’AUGMENTER !

Je sais que c’est difficile à faire, mais vous devez DÉBUTER votre préparation plus tôt que vous ne le croyez.  Ce que je vous suggère, c’est que dans la semaine où le cours a lieu, vous soyez à la recherche du contenu de l’examen.  Je suis très sérieux.

Avec le contenu complet d’un examen final (vous pouvez demander des copies d’examens antérieurs – généralement disponibles à la bibliothèque ou en ligne), vous serez en mesure de savoir ce que vous comprenez mais plus important, ce qu’il vous reste à apprendre et à maîtriser avant l’examen.

Les stress d’examens sont reliés à l’incertitude – le facteur « je ne sais pas » ce qu’il y aura dans l’examen plutôt que la difficulté qui est associée aux questions.

Une fois que vous l’aurez figuré, vous pourrez mieux gérer la situation.

Autrement, vous continuerez à avoir la PEUR comme meilleur ennemi et ça c’est vraiment pas l’fun !

“Allô Prof” s’attaque au décrochage

Au Québec, l’organisme Allô Prof a pour mission de contrer le décrochage scolaire et de motiver les élèves du primaire et du secondaire en offrant des services gratuits d’aide aux devoirs.  Tous les services sont offerts par des enseignants qualifiés. Une initiative qui a vu le jour en 1995 et qui, depuis, ne cesse d’encourager les étudiants à surmonter leur difficulté à l’école. En 2011, l’organisme à répondu à 500 000 requêtes!!!

Pour bénéfcier des services offerts sur ce site, rendez-vous à www.alloprof.qc.ca

-      Aide directe en ligne (cyberclasses)
-      Bibliothèque virtuelle
-      Forums
-      Capsules vidéo (youtube)
-      Exercices et jeux

Ce site s’adresse non seulement aux étudiants mais aussi aux parents.

Merci à Andrew Powell pour la référence.

Obtenez Les Meilleures Notes

Des problèmes de concentration quand vous étudiez?

Si vous essayez d’étudier à la dernière minute pour un examen ou que vous tentez de faire un rush d’études ou de révision de beaucoup de notes de cours dans un court laps de temps et que vous manquez de concentration, vous aurez envie de regarder par la fenêtre ou – encore mieux, d’aller prendre une marche.

Sérieusement, s’il y a des arbres dehors, ça pourrait justement vous aider à restaurer votre attention.

Selon le ART (Attention Restoration Theory), les gens ont plus de facilité à se concentrer après avoir passé du temps dans la nature, ou même en regardant des images de la nature.  Les milieux naturels regorgent de «doux attraits” qui aident les personnes à réfléchir et à porter attention, sans effort, sur des tableaux de la nature, comme les nuages ​​se déplaçant dans le ciel, le bruissement des feuilles dans la brise ou le clapotis de l’eau sur des roches dans un ruisseau.  Cette théorie a été développée par Rachel et Stephen Kaplan dans les années 80 dans leur livre (en anglais) The Experience of Nature: A Psychological Perspective et depuis, d’innombrables recherches médicales confirment cette théorie qui permet de restaurer l’attention et de l’apaiser.

Si vous n’avez pas un accès direct à la nature, les chercheurs s’entendent pour dire que REGARDER UN VIDEO sur la nature serait la deuxième meilleure option comme celui ci-dessous.

J’ai fait une recherche rapide sur YouTube et j’ai trouvé ce video –  je suis sûr que certains d’entre vous pourraient en trouver un meilleur que nous pourrions partager… Vous n’avez qu’à m’envoyer le lien URL de YouTube avec un commentaire et je publierai les meilleurs.

La clé est de vous imprégner visuellement de cette expérience…

Vous avez seulement besoin de quelques minutes d’attention bien involontaire, puis retournez à votre tâche et concentrez-vous pleinement.

Les maths, ça ne s’étudie pas, ça se pratique!

Récemment, Maureen m’a fait parvenir ce qui suit:

Bonjour Dr. Marc,
Je suis tombé par hasard sur votre site internet parce que nous travailleront bientôt sur notre thèse et notre sujet concerne les façons d’améliorer notre mémoire. Par contre, quand je lis les commentaires sur votre blogue, je vois qu’étudier peut-être facile, mais chacun à sa manière… Le problème, c’est que j’adore lire des livres et je peux lire un livre de 128 pages en 2 hres, sans distraction. Comment faire pour m’intéresser à d’autres sujets qui ne requièrent pas de lecture?

J’ai de la difficulté à étudier les maths et à les mémoriser.
Maureen M.

MathématiquesTout d’abord, la résolution de problèmes avec des matières comme les maths, la chimie ou la physique exige de la PRATIQUE bien plus que de la LECTURE.

Ça pourrait vous aider de lire sur les mathématiciens pour vous imprégner de la beauté, de l’élégance et de la merveille qu’est la science, mais vous ne pouvez pas éviter de PRATIQUER les mathématiques, la chimie ou la physique sans faire de la résolution de problèmes.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner se trouve dans mon livre sur l’étude qui vous montrera COMMENT apprendre pour ensuite l’appliquer aux maths et aux autres matières.

Une façon d’obtenir de meilleures notes en mathématiques et en résolution de problèmes est d’étudier avec un groupe où chacun des membres travaille sur une portion ou une façon différente pour résoudre un problème, puis ensuite, chacun partage sa méthode avec le groupe. De cette façon, vous pouvez apprendre plus rapidement. Idéalement, vous créez un Groupe d’étude MasterMind.

Difficile à lire = facile à s’en rappeler

Lecture Rapide, Meilleures Notes, Guide d'etudeIl y a un paradoxe en enseignement du fait que si l’information est présentée d’une manière qui semble facile à apprendre, et bien souvent c’est l’inverse  qui se produit.

En realité, rendre quelque chose difficile à lire veut dire que vous avez de bonnes chances de vous en rappeler!

Une recherche effectuée par Daniel Oppenheimer, un psychologue de l’University de Princeton, et ses collègues,et, en voie d’être publiée dans le magazine  « Cognition », suggère une idée simple, rendre le texte véhiculant l’information, plus difficile à lire.

Le Dr. Oppenheimer a recruté 28 volontaires agés entre 18 et 40 ans et leur a demandé d’apprendre, à partir de descriptions écrites, trois espèces d’extraterrestre, chacun ayant sept caractéristiques.  Cette tâche devrait être similaire à l’apprentissage sur les espèces animales dans une leçon de biologie. Il a remplacé les espèces réelles par des « aliens » afin elles d’être certain que les participants ne puissent pas s’appuyer sur les connaissances antérieures.

La moitié des volontaires ont reçu les informations avec des polices de caractères difficiles à lire (Comic Sans MS avec une trame de gris à 75% en 12 points et Bodoni MT 12 points avec une trame de gris à 75%).  L’autre moitié avait les informations en Arial 16 points, 100% noir.  Les tests démontrent d’ailleurs que la police Arial est la plus facile à lire.

Les participants ont eu 90 secondes pour mémoriser les informations dans les listes. On les a ensuite distrait avec des tâches non reliées au sujet pendant un quart d’heure, avant qu’on leur pose des questions sur les extraterrestres, comme «Quel est le régime de Pangerish?” Et “Quelle couleur sont les yeux de Norgletti. Ceux qui ont lu avec la police Arial ont obtenu les bonnes réponses  72,8% du temps, en moyenne. Ceux qui ont été forcés de lire les polices plus difficile ont répondu correctement 86,5% du temps.

La question demeure, est-ce que ces résultats obtenus dans un environnement contrôlé en laboratoire sont les mêmes que dans un environnement plus turbulent en classe ?

Oui !

Quand les chercheurs ont demandé aux professeurs d’utiliser la même technique dans des classes de chimie, physique, anglais et histoire, ils ont obtenu les mêmes résultats.

La morale de cette histoire, c’est de publier des livres avec des polices plus difficiles à lire, et non le contraire.

La meilleure façon d’étudier pour votre test SAT, LSAT ou GMAT

Voici les meilleurs conseils que je puisse vous donner si vous étudiez pour vos tests d’entrée SAT, LSAT ou GMAT, .

Étape #1: Achetez tout le matériel de préparation du service de tests standardisés d’origine ou de l’organisation en question.  Ils veulent que vous réussissiez et ils seront francs avec vous. Lisez tout et suivez les recommandations. Ce sont eux qui ont créé le test qui l’administrent. Ils n’ont pas de trucs cachés dans leurs sacs. Ils doivent suivre des protocoles stricts et des procédures.

Étape #2 Achetez seulement un programme de préparation d’une source que vous connaissez qui l’a utilisé avec succès. Malheureusement, un grand nombre de compagnies s’attaquent à votre vulnérabilité pour vous exploiter à leurs dépens. Tout d’abord avec un programme pré-défini, PUIS avec un programme de mentorat individuel à un coût exorbitant. Bien honnêtement, si vous avez besoin d’un mentor pour votre test, vous avez un gros problème ….

Étape #3: C’est le plus important. SIMULEZ le test aussi souvent que possible.  Tous ces tests ont des contraintes de temps et la clé du succès est de les pratiquer encore et encore et encore, de sorte que quand viendra le temps de passer le vrai test, vous connaîtrez le PROCESSUS sur le bout des doigts. C’est ce que j’ai fait pour me classer dans le top percentiles des tests GMAT et LSAT, avec MOINS de stress et de meilleurs résultats que mes camarades de classe. Le succès repose sur la préparation et la pratique. Au minimum, vous devriez simuler le test 3 fois.

Idéalement, vous allez à la salle d’examen (ou dans une salle semblable) pour vraiment vous mettre dans l’ambiance. Oui, comme on peut s’y attendre, c’est ce que j’ai fait. Je l’ai fait le soir, quand les classes étaient disponibles, sans interruption. Je pense que j’ai simulé les tests 4 ou 5 fois (à raison de 3 heures / test. – c’est un GROS engagement, mais continuez à lire pourquoi le retour sur l’investissement pourrait être plus grand que vous ne le pensez!)

Lorsque je suggère la simulation, je veux dire LE FAIRE RÉELLEMENT, POUR VRAI.  Commencez et arrêtez  à l’heure.  Corrigez-vous et déterminez où vous avez perdu du temps et ce que vous devez améliorer, tel qu’expliqué dans mon livre sur l’étude. Ce n’est qu’une TÂCHE que vous voulez PERFECTIONNER.

La raison derrière la standardisation des tests est importante –  ça peut faire la différence entre être admis ou non dans l’école que vous aurez choisie. (Lorsque j’ai été sélectionné dans le top percentiles, j’ai reçu des invitations pour appliquer dans de grandes écoles… Imaginez si les écoles vous pourchassent. Si vous ne le saviez pas, les meilleures écoles ont accès aux meilleurs étudiants et tentent de les séduire …!

Voilà pourquoi c’est important!

2 conseils pour prendre de notes de cours

Le commentaire qui suit nous provient de D.R. DeSilva.  Il voudrait quelques précisions sur des conseils pour prendre des notes.

Cher monsieur,

J’ai lu Obtenez de meilleures notes avec un minimum d’effort et j’ai vraiment apprécié ce guide. J’ai 2 questions pour vous:

Question #1: Quand on étudie, vous mentionnez de prendre des notes à chaque chapitre.  Cependant, il est sage de prendre de courtes notes en étudiant, donc dans ce cas, pouvez-vous m’indiquer la bonne façon de le faire ou bien y-a-t-il une façon alternative de le faire?
Question #2: En ce qui concerne les points d’ancrage, est-ce OK si je porte une chaîne à mon cou pendant que j’étudie et pendant mes examens?  Est-ce que c’est ce qu’on appelle un point d’ancrage?

En résumé, Marc (si vous me permettez de vous appeler par votre prénom), si vous le pouvez, j’apprécierais vos commentaires et réponses à mes questions ASAP.  Je vous trouve vraiment cool.


Merci.
D.R Desilva

Et bien, ce sont 2 excellentes questions:

CONSEILS NO. 1 – PRISE DE NOTES

La prise de notes est un sujet couvert dans mon livre sur l’étude, mais l’une des stratégies que j’ai développée relativement à ceci est le MindMapping. Le MindMapping est non seulement une façon rapide de prendre des notes mais également une méthode facile en raison de l’aspect visuel.  C’est une bien meilleure façon de prendre des notes que de résumer les faits et les chiffres sous forme de liste. J’ai créé un programme complet avec un artiste du MindMapping, Paul Telling, afin de vous aider à apprendre le MindMapping pour obtenir de meilleures notes.

CONSEILS NO. 2 – PRISE DE NOTES

Les points d’ancrages peuvent être de formes et de grosseurs différentes. – en fait, vous pouvez utiliser tout ce qui vous permet de mieux mémoriser – pendant les examens et les tests. Le port d’une chaîne au cou est une EXCELLENTE idée, sauf que ce n’est pas quelque chose qui S’ACTIVE lorsque vous étudiez, surtout si vous la portez en tout temps.  Vous devriez la portez SEULEMENT lorsque vous étudiez ou quand vous êtes en examen pour que ce soit vraiment un point d’ancrage.

Un point d’ancrage doit être visuel, tactile, audio, olfactif ou gustatif pour que cela fonctionne.   Mais attention, il ne faut pas tomber dans la superstition si vous ne l’avez pas avec vous lorsque vous en avez besoin. Vous voulez juste tester si ces ancres fonctionnent ou non. Vous ne voulez pas créer une béquille psychologique qui fait que que sans point d’ancrage, vous êtes «perdu».

Il y a un équilibre à faire entre l’utilisation d’un point d’ancrage et devenir superstitieux.

Voilà ! Vous avez 2 bons conseils pour prendre des notes.

Ayez pour objectif d’obtenir des A plutôt que des D d’ici la fin de votre semestre

Lorsque vous achetez mon livre d’étude, je vous démontre, dans le chapitre 1,  la manière d’apprendre afin que vous puissiez améliorer instantanément vos notes lors de votre prochain test, le test suivant ou un examen.

Avec une politique de remboursement garanti à 100%, vous n’avez rien à perdre, sauf les A ou B que vous obtiendrez sur votre prochain test ou examen.

J’aimerais rendre ça plus difficile et plus compliqué, mais en réalité, c’est relativement simple et direct – Il s’agit de savoir quoi faire et comment le faire. C’est écrit noir sur blanc dans mon livre d’étude.

Les bains flottants aident à améliorer les notes scolaires

Si vous voulez vraiment exploiter le potentiel illimité de votre inconscient, vous voudrez faire l’essai d’une séance de bain flottant. En cette ère de stimulations constantes, de temps partagé et de multi-tâches, la recherche démontre que les bains flottants ont un effet positif sur notre capacité de réflexion profonde.

La nature changeante du travail, des études et des loisirs permet au cerveau humain de se recâbler de telle sorte que nos pensées et  nos idées nous entraînent hors de nous.

Une étude de l’Université de Californie (San Diego) a révélé que la quantité d’informations traitées par  l’Américain moyen en 2008 était le triple de ce qu’elle était en 1960. D’où l’expression « pancake people », – en étendre large sur une mince couche.

Une série d’études psychologiques au cours des 20 dernières années ont montré que, après avoir passé du temps dans un cadre rural et calme, proche de la nature, les gens sont plus attentifs, ont une meilleure mémoire et améliorent la cognition (apprentissage). Leur cerveau devient plus calme et plus clair.

Bien entendu, ce n’est pas si simple et facile de se rendre à la campagne, mais une séance d’une heure dans une cabine de bain flottant peut faire des merveilles avec vous et…avec vos notes scolaires.

Ce n’est pas très dispendieux et assez accessible.  Il faut faire l’expérience de l’apesanteur pour bénéficier des bienfaits et l’apprécier à son maximum.

Vous devriez tester différentes approches à l’utilisation des bains flottants en cabine, comme :

  • Essayez d’étudier avant, puis profitez du bain flottant pour résoudre des problèmes, ou tout simplement pour faire une révision mentale de ce que vous venez d’étudier
  • Essayez d’étudier avant la séance de bain flottant, et après la séance, attaquez-vous aux problèmes et devoirs  plus difficiles.  Inversez le processus et testez  quelle combinaison fonctionne le mieux pour vous.

Une séance de bain flottant stimulera votre créativité et vos pensées en puisant dans votre subconscient, déclenchant ainsi le potentiel exponentiel qui se trouve à l’intérieur de vous.

Tout ce que vous devez faire est de faire confiance au processus et “de vous  libérer de l’attente du résultat” que prône le Dr. Deepak Chopra. Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez forcer. Vous avez besoin de «laisser aller» et puis de vous étonner des pouvoirs quasi-magiques que vous détenez et croire au génie qui sommeille en vous.

Comment garder sa concentration pendant les examens

Le commentaire suivant nous provient de Setimela en Afrique du Sud.

Dr Marc Dussault,

J’apprécie particulièrement vos trucs pour étudier et pour apprendre rapidement,  mais j’ai un autre problème: je perds ma concentration quand je fais un examen et quand je fais mes travaux d’école.  Conséquemment, je coule mes examens. Ça me décourage et je perds confiance en moi.  J’étudie présentement à temps partiel pour obtenir un diplôme en soins infirmiers de santé au travail à l’Université de Wits en Afrique du Sud.  J’ai fait un examen et je n’ai pas bien réussi.  Pourriez-vous m’aider?

Il y a le fameux diction qui dit que la « perfection s’acquière avec la pratique », mais j’ajouterai qu’on on devrait plutôt dire « plus on pratique, plus on devient parfait ».

J’ai un autre blogue qui s’appelle Mindset Of A Champion où vous trouverez plusieurs commentaires qui vous aideront à vous concentrer pendant vos examens.  Les sujets couverts portent sur la force mentale et sur les concepts de la pratique délibérée.

En tant qu’étudiant, si vous voulez réussir votre prochain examen, vous devez vous pratiquer à faire des examens – littéralement.  Ça veut dire que vous devez créer le même stress, avec du temps alloué et même aller faire un examen dans une salle d’examen (lorsque disponible bien sûr) pour vous PRATIQUER en faisant de faux examens.  Vous allez dire que ça semble fou, mais si vous le faites sérieusement, vous serez stupéfait par la différence que ça pourrait faire.

Quand j’ai fait mes études universitaires pour le bac, plus d’une fois, je suis allé dans la même (ou similaire) salle d’examen pour me pratiquer à faire des examens, quand je savais qu’il n’y aurait personne (la nuit ou le week-end).  Parfois, je m’assoyais pendant 3 heures pour faire de faux examens et souvent, je ne faisais qu’une seule partie de l’examen pendant 1 heure – AVEC LE MÊME STRESS.

Ça prend du courage et des efforts car vous devez :

  • Trouver des questions d’examen.  (idéalement, vous pouvez les demander à un ami qui les écrirait pour vous.)
  • Vous informer de la disponibilité des salles.
  • Vous rendre à l’école ou y rester après les cours.
  • Jouer le jeu sérieusement – même si vous paniquez parce que vous n’êtes pas capable de répondre aux questions.
  • Vous devez vous évaluer honnêtement après.

Si tout ceci vous demande trop d’effort – vous n’aurez d’autres choix que de continuer à paniquer pendant vos examens.

Si vous voulez vous améliorer, peu importe le domaine, n’oubliez pas que « plus on pratique, plus on devient parfait »

Bien sûr, il y a une autre alternative qui est la MAÎTRISE du sujet – mais c’est un thème à aborder une autre fois.

Un truc pour concilier travail et étude

Tance, un étudiant en médecine me pose de bonnes questions sur la façon d’obtenir d’excellentes notes tout en travaillant et en étant aux études.

Bonjour Dr. Dussault,
En fait, j’ai lu votre livre deux fois déjà. Il est vraiment judicieux et je suis vraiment heureux de l’avoir acheté. Le dilemme que j’ai – et j’espère que vous pouvez m’aider sur ce point – c’est que je suis actuellement an collège, en vue de devenir médecin. Je travaille à temps plein et le seul quart de travail que je peux travailler est celui de nuit. Il ya de nombreuses nuits où je me sens épuisé et conséquemment, j’ai de la difficulté à me concentrer sur mes études. J’ai besoin d’un emploi pour soutenir ma femme et moi.

Le bon côté de mon emploi c’est que je gagne assez d’argent pour payer l’école.  Avez-vous des suggestions pour m’aider à mieux étudier avec cet horaire ?

Merci beaucoup.

Tance

Il s’agit d’une situation que connaissent plusieurs étudiants, combiner travail et études. Dans mon livre sur l’étude, j’explique dans les chapitres 4 et 5 les étapes pour être en mesure de tout faire sans effort.  Alors ma première suggestion est de retourner à ces chapitres et de relire les suggestions. Mais en fait, je crois que votre problème est relié à votre endurance et à votre résistance plutôt qu’ à la gestion du temps.

Ce qui arrive lorsque vous travaillez tard et/ou pendant de longues heures, vous devenez fatigué – je dirais mentalement fatigué en général.  Vous avez besoin d’être épuisé physiquement et de développer votre endurance et votre résistance – et ça vient avec l’aérobie, le cardio.  Comme vous le savez, j’ai obtenu des résultats assez incroyables à l’école et dans ma carrière.  Une des raisons de ce succès c’est parce que je suis en très bonne condition physique.  Je suis actuellement classé dans le top 20 au niveau international des joueurs de squash dans la catégorie 45-49 ans.

Avec ce niveau d’activité sportive et de forme physique, j’ai beaucoup d’endurance et de résistance et je peux en accomplir plus que la plupart des gens.

Je saise que voulez entendre une autre réponse plus complexe mais c’est souvent la solution la plus simple et la plus élégante qui donne les meilleurs résultats.

Investissez de votre temps pour vous mettre en forme – je parle de forme aérobique – pas de body building !

Un dernier point.

Deux équipes sont en compétition pour scier un arbre avec une scie manuelle.  L’équipe no. 1 prend une pause de 10 minutes les heures.  L’équipe no. 2 continue de scier sans relâche.

Réponse:  L’équipe no. 1 prend le temps d’aiguiser sa scie.

Je sais combien c’est évident… après coup.




Buy Now