Archive for the 'Etude Rapide' Category

3 façons de prendre des notes : 5 défauts majeurs

Vous êtes là, en train de vous préparer pour un examen….vous relisez vos notes et tentez de comprendre ce que vous avez écrit.  Vous essayez de vous souvenir des mots que le professeur a dit ET de les mettre en contexte dans le gribouillis de votre cahier de notes. ARRRGGGHHHH!!!!

Ça ne devrait pas se passer comme ça.  Il y a une meilleure façon de prendre des notes qui vous aidera à comprendre, à vous en souvenir et à retenir l‘information, en particulier lors d’un moment critique comme votre prochain examen!

Saviez-vous qu’il y avait 3 styles traditionnels pour prendre des notes?

  1. La phrase narrative – c’est une façon d’écrire mot pour mot ce que vous entendez.   Écrire ce que vous entendez ligne après ligne aussi rapidement que possible – en fait, vous faites quasiment de la steno – axée sur la saisie des mots sur papier.
  2. La liste – ce qui signifie écrire les informations sous forme de liste numérotée ou avec « bullets», , comme celle que je fais présentement pour les 3 styles traditionnels.
  3. Exposer les grandes lignes – Prendre des notes dans un ordre hiérarchique en utilisant des catégories principales et les sous-catégories.

Dans une structure comme celle-ci :

Saviez-vous que ces 3 types de prises de notes comportent 5 défauts majeurs?

  1. Le manque de repères visuels. Comme vous pouvez le voir dans les styles traditionnels ci-haut, les symboles et le texte sont sous forme linéaire et il n’y a aucun repère visuel, donc aucun modèles, aucune images ou des outils de visualisation. Il s’agit d’une faille critique parce que l’esprit pense en images visuelles et en photos et a besoin de ces éléments pour permettre à la mémoire sélective de se souvenir de l’information le temps venu, i.e. lors de votre prochain examen.
  2. Ennuyant!  Les styles traditionnels de prises de notes sont monotones, ce qui signifie que votre cerveau s’ennuie et reste au neutre! Les notes traditionnelles ont toutes la même apparence, cachent les mots-clés et les titres.  Votre cerveau trouve ça extrêmement difficile de se rappeler ce qui est important de ce qui ne l’est pas.  C’est  pourquoi votre mémoire devient embrouillée et confuse.  La mémoire sait qu’elle détient l’information quelque part mais c’est un peu comme des piles de papier éparpillées sur votre bureau.  Elle ne sait pas où elle est et à quel sujet la relier.
  3. Ça prend beaucoup de temps. Prendre des notes de manière traditionnelle est un gaspillage monumental de temps – si on compare à une alternative plus efficace. Parce qu’elles sont ennuyantes et qu’elles manquent de repères visuels, les notes de cours, prises à « l’ancienne », vous incitent à écrire inutilement. En écrivant plus, votre cerveau doit filtrer des choses qui ne sont pas vraiment nécessaires pour trouver les choses importantes qui seront dans votre examen. Pour améliorer votre mémoire, vous devez lire et relire vos notes plusieurs fois en espérant retenir l’essentiel. Conséquemment, ça devient de plus en plus difficile de faire ressortir ce qui est vraiment important.
  4. Le manque de stimulation créative. La prise de notes traditionnelle ne parvient pas à stimuler le cerveau de façon créative, car elle fait appel principalement à l’hémisphère gauche (logique) pour le rappel de l’information. C’est pourquoi c’est si difficile.  Ne pas être en mesure de permettre aux associations et aux liens de se faire entre les mots clés et les points implique que le cerveau droit créatif reste inactif.
  5. Faux sentiment d’accomplissement. De par sa nature linéaire, la prise de notes traditionnelle vous donne le sentiment de ne pas avoir atteint votre objectif.  L’ensemble vous paraît complet même s’il n’y a pas de liens conceptuels et relationnels entre les points importants.

Comment réagissez-vous maintenant  par rapport à votre façon de prendre des notes ?

Prendre des notes de manière traditionnelle, c’est un peu comme NE PAS prendre de notes..

Il existe une alternative pour surmonter ces problèmes et ses limites – ça s’appelle le Mind Mapping.

Parce que le MindMapping imite le schéma de pensée du cerveau, il utilise la pensée radiale et les motifs visuels en utilisant des couleurs, des lignes, des dessins et des liens relationnels.  En donnant à votre cerveau de nombreux symboles visuels, vous aurez plus de facilité à vous en rappeler quand vous en aurez besoin – et votre prochain test ou examen sera donc facile.

Les MindMaps sont habituellement colorés avec des éléments clés, ces idées et des concepts qui ressortent et qui permettent à votre cerveau de chercher rapidement et efficacement et TROUVER l’information dont vous avez  selon la nature du contexte.

Créer des liens est naturel pour la fonction de stockage du cerveau. Un des avantages du MindMapping, est que ça prend moins de temps et moins de place sur une feuille que de prendre des notes de manière traditionnelle  Habituellement, vous pouvez adapter plusieurs pages ou plusieurs chapitres sur un seul MindMap. Cela vous donne un accès rapide et une vue d’ensemble contrairement à la prise de notes traditionnelle.

Le MindMapping est vraiment à l’opposé de la prise de notes traditionnelles. Au lieu de travailler contre le cerveau, le MindMapping travaille de concert avec le cerveau, vous permettant d’augmenter votre mémoire, la rétention et la compréhension pour vous donner confiance lors des tests et des examens.

Retenez ceci: beaucoup de gens d’affaires admettent utiliser des MindMaps dans l’exercice de leurs fonctions.  Le MindMapping représente pour eux un outil concurrentiel dans leurs activités. Si ça marche pour eux, c’est qu’il y a quelque chose de bon là-dedans!

CLIQUEZ ICI -> Pour metre la main sur le programme “How To MindMap To Get Better Grades Video Program”.

Le MindMapping (carte mentale) pour augmenter vos notes scolaires

Si vous êtes un lecteur assidu de ce blogue, vous savez pertinemment que je suis un grand fan du MindMapping.

Quand j’étais étudiant, j’utilisais beaucoup cette technique pour collecter et rassembler toutes mes notes de cours avant mes tests et mes examens.

Maintenant que je suis en affaires, je continue toujours de l’utiliser pour ma planification stratégique et comme outil visuel pour rencontrer mes objectifs personnels.

J’ai fait équipe avec un artiste fabuleux – Paul Telling – pour créer le programme “How to MindMap to get Better Grades”.  Si vous êtes à l’aise en anglais, vous pourrez en apprendre plus en cliquant sur l’hyperlien.

Si le fait de dessiner à la main vous effraie, vous pouvez utiliser le logiciel Digital Mindmapping, qui le fera pour vous – fonctionne sur Mac et PC.

Croyez-le ou non, le logiciel Digital MindMaping peut vous aider à écrire des essais et des travaux de fin de session plus rapidement que jamais en vous aidant à synthétiser plus de données, de notes et d’information en un seul endroit.  Avec une vue d’ensemble de tout ce que vous voulez dire dans votre travail, vous pourrez vous mettre à l’écriture en faisant seulement quelques changements.

Après tout, le temps est précieux quand on est étudiant – il y a tant d’échéance et jamais assez de temps !

C’est un outil d’étude dont vous ne pouvez vous passez si votre but est d’en faire plus en moins de temps.

Imposture ou idée de génie? A vous d’en juger.

Je reçois régulièrement beaucoup de courriels de partout à travers le monde. Je n’avais jamais entendu parler de cette technique pour réduire le stress chez les étudiants qui sont constamment stressé d’obtenir de meilleures notes. Je n’ai aucune idée si ça fonctionne.

Mais bon, puisque ça ne fait pas mal, si vous vous sentez stressé par l’école ou les examens à venir, je vous inviterais à l’essayer et me dire si ça marche pour vous.

On ne sait jamais d’où nous viendra la prochaine découverte. Pour ma part, puisque je ne suis pas stressé, ce ne serait pas objectif de le tester.

Par contre, ce serait idéal si vous êtes soumis à un stress sévère ou souffrez d’anxiété à propos des tests et des examens. Selon la description, il faut du temps avant que ça fonctionne, alors commencez dès maintenant et voyez si la technique peut prévenir une prochaine attaque d’anxiété.

Essayez-la et laissez-moi savoir en déposant un commentaire ci-dessous!

Cartes mémoire (apprentissage) pour les étudiants

Je ne sais pas si vous avez déjà utilisé des cartes mémoire pour apprendre quelque chose de nouveau, mais elles sont un moyen rapide et facile de tester votre mémoire.  De nos jours, avec l’Internet, il y a des douzaines de sites de cartes mémoire (flash cards), mais celui-ci semble un bon point de depart pour commencer.  Ça s’appelle Quizlet (en anglais par contre).

Jetez-y un coup d’oeil et rappelez-vous – obtenir les meilleures notes ne veut pas nécessairement dire étudier plus ou plus fort, mais plutôt mieux et de manière intelligente.

C’est le but de ce blogue.

Lorsque vous faites la découverte d’un outil comme celui-ci, n’hésitez pas à le partager avec nos lecteurs et nos abonnés.

Des trucs pour étudier les maths et l’anglais

Voici 2 autres questions de la part d’un étudiant.   L’une des réponses pourrait vous surprendre.

Des étudiants de tous âges des 4 coins du monde nous envoient des emails, des témoignages et des histoires qui reflètent l’attrait général pour mon livre sur l’étude, l’apprentissage accéléré et la lecture rapide.

Allo Marc!

J’ai 16 ans et j’habite en Norvège.  J’ai quelques questions pour vous et j’espère que vous pourrez y répondre.

Il y a 2 choses qui m’embêtent beaucoup.

1) Comment puis-je devenir meilleur en math?

Parfois, ça va bien dans cette matière.  D’autres fois, c’est tout le contraire!  Il y a des hauts et des bas.  Bizarre!  Parfois, je peux comprendre très bien un aspect de la matière et répondre à toutes les questions difficiles, et le jour d’après, je me surprends à échouer en répondant aux mêmes questions dans un examen.  Ça me met dans l’embarras.  J’irai bientôt au collège et je suis inquiet par rapport à ce problème.

2) La 2e question est comment pourrais-je m’améliorer en anglais?   Je voudrais parler l’anglais couramment.  Je veux dire que je voudrais apprendre l’anglais à un niveau avancé si vous voyez ce que je veux dire.  J’ai l’intention d’aller étudier ailleurs dans le monde quand je serai plus âgé et pour ce faire, je dois améliorer mon anglais.

J’espère que vous pourrez m’aider…

MERCI

Afraseyab

Comment vous améliorer en maths

Sans connaître vos résultats en maths, je devine que vous les apprenez par cœur sans toutefois comprendre les principes de base.

La façon la plus rapide et la plus rapide de vérifier si c’est le cas est de vous trouver un ami qui est moins bon que vous en math et de lui enseigner les maths que vous croyez comprendre.  S’il comprend ce que vous lui enseignez, alors c’est autre chose.  Sinon, vous réaliserez rapidement que vous ne savez pas ce que vous savez pas!

Comment améliorer votre anglais

Ce que la plupart d’entre vous ne savez pas, c’est que le français est ma langue première, ma langue maternelle.  J’ai commencé à apprendre l’anglais quand j’avais 7 ans, quand ma famille est déménagée de Montreal, Quebec, Canada, en Jamaique.  Je n’avais pas le choix, je devais apprendre l’anglais « instantanément » – il n’y avait pas d’école français en Jamaique.

C’est la période où j’ai fait un pacte avec ma sœur et mon frère – de ne JAMAIS leur parler français, seulement à mes parents (qui sont, eux, bilingues).  A ce jour, à 40 ans et plus, on ne se parle toujours pas en français entre nous, seulement à nos parents.  Et c’est le cas quand il n’y a que des membres de notre famille dans la même pièce.

Ça prend de la discipline, mais ça marche.  Vous n’êtes probablement pas en mesure de le faire avec votre famille, mais vous pourriez vous trouver un ami et conclure le même pacte.  LA CLÉ EST DE NE PAS ROMPRE CE PACTE.  Vous devez trouver les mots et ne pas parler votre langue maternelle.

Une autre façon est d’utiliser un correcteur d’orthographe qui corrigera votre grammaire et vos fautes.  Exemple, I prend toujours une majuscule, jamais une minuscule (i)…

Quand vous serez plus âgé, vous pourriez vouloir apprendre d’AUTRES langues puisqu’il a été démontré que quand vous être multilingue, c’est plus facile d’apprendre d’autres langues. C’est toujours la deuxième langue la plus difficile

3 dernières suggestions pour améliorer votre anglais

  1. Vous devriez tenter de louer des films anglais avec sous-titres.  Ils sont plus difficiles à trouver de nos jours mais ce serait idéal dans un premier temps.
  2. Vous devriez lire le maximum de livres en anglais- surtout des romans de fictions, puisqu’ils sont plus faciles à lire et à comprendre.  Si j’étais vous, j’arrêterais tout de suite de lire des romans dans votre langue.  A votre âge, vous le faites déjà assez à l’école.
  3. Prenez un cours de lecture rapide.  En faisant de la lecture rapide, vous allez acquérir un vocabulaire beaucoup plus large et en ne vocalisant PAS les mots, vous allez commencer à PENSER en anglais au lieu de traduire les mots et ENSUITE essayer de les dire. Vous ne pouvez pas être à l’aise dans une langue si vous essayez de la traduire tout en parlant. Cela prend du temps et la lecture rapide contribue à REDUIRE ce temps de façon graduelle.

Obtenez Les Meilleures Notes

Des problèmes de concentration quand vous étudiez?

Si vous essayez d’étudier à la dernière minute pour un examen ou que vous tentez de faire un rush d’études ou de révision de beaucoup de notes de cours dans un court laps de temps et que vous manquez de concentration, vous aurez envie de regarder par la fenêtre ou – encore mieux, d’aller prendre une marche.

Sérieusement, s’il y a des arbres dehors, ça pourrait justement vous aider à restaurer votre attention.

Selon le ART (Attention Restoration Theory), les gens ont plus de facilité à se concentrer après avoir passé du temps dans la nature, ou même en regardant des images de la nature.  Les milieux naturels regorgent de «doux attraits” qui aident les personnes à réfléchir et à porter attention, sans effort, sur des tableaux de la nature, comme les nuages ​​se déplaçant dans le ciel, le bruissement des feuilles dans la brise ou le clapotis de l’eau sur des roches dans un ruisseau.  Cette théorie a été développée par Rachel et Stephen Kaplan dans les années 80 dans leur livre (en anglais) The Experience of Nature: A Psychological Perspective et depuis, d’innombrables recherches médicales confirment cette théorie qui permet de restaurer l’attention et de l’apaiser.

Si vous n’avez pas un accès direct à la nature, les chercheurs s’entendent pour dire que REGARDER UN VIDEO sur la nature serait la deuxième meilleure option comme celui ci-dessous.

J’ai fait une recherche rapide sur YouTube et j’ai trouvé ce video –  je suis sûr que certains d’entre vous pourraient en trouver un meilleur que nous pourrions partager… Vous n’avez qu’à m’envoyer le lien URL de YouTube avec un commentaire et je publierai les meilleurs.

La clé est de vous imprégner visuellement de cette expérience…

Vous avez seulement besoin de quelques minutes d’attention bien involontaire, puis retournez à votre tâche et concentrez-vous pleinement.

Les maths, ça ne s’étudie pas, ça se pratique!

Récemment, Maureen m’a fait parvenir ce qui suit:

Bonjour Dr. Marc,
Je suis tombé par hasard sur votre site internet parce que nous travailleront bientôt sur notre thèse et notre sujet concerne les façons d’améliorer notre mémoire. Par contre, quand je lis les commentaires sur votre blogue, je vois qu’étudier peut-être facile, mais chacun à sa manière… Le problème, c’est que j’adore lire des livres et je peux lire un livre de 128 pages en 2 hres, sans distraction. Comment faire pour m’intéresser à d’autres sujets qui ne requièrent pas de lecture?

J’ai de la difficulté à étudier les maths et à les mémoriser.
Maureen M.

MathématiquesTout d’abord, la résolution de problèmes avec des matières comme les maths, la chimie ou la physique exige de la PRATIQUE bien plus que de la LECTURE.

Ça pourrait vous aider de lire sur les mathématiciens pour vous imprégner de la beauté, de l’élégance et de la merveille qu’est la science, mais vous ne pouvez pas éviter de PRATIQUER les mathématiques, la chimie ou la physique sans faire de la résolution de problèmes.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner se trouve dans mon livre sur l’étude qui vous montrera COMMENT apprendre pour ensuite l’appliquer aux maths et aux autres matières.

Une façon d’obtenir de meilleures notes en mathématiques et en résolution de problèmes est d’étudier avec un groupe où chacun des membres travaille sur une portion ou une façon différente pour résoudre un problème, puis ensuite, chacun partage sa méthode avec le groupe. De cette façon, vous pouvez apprendre plus rapidement. Idéalement, vous créez un Groupe d’étude MasterMind.

Frustré de l’école?

Frustration a l'ecole, Stress, Meilleures NotesUne des ironies dans ce monde est que dans les pays sous-développés, les jeunes rêvent d’aller  à l’école – dans certains cas, c’est littéralement vrai. Je ne veux pas tomber dans le discours politique car ce n’est pas le but de ce que blog, d’autant plus qu’il y a d’autres personnes meilleures que moi pour faire la promotion de ce programme.

Par contre, je peux changer la vie d’un étudiant(e), un(e) à la fois.

Si vous êtes frustrés de l’école, posez-vous la question, pourquoi ?

Répondez à la question honnêtement. Est-ce parce que vous être paresseux ?

Fatigué ? Vous avez peur (vous êtes victime d’intimidation) ?

Vous ne performez pas aussi bien que vous le souhaitez ?

Vous ne faites pas partie d’une gang ou d’un groupe populaire ?

Posez-vous la question jusqu’à ce que vous TROUVIEZ LA VRAIE RAISON.

Quand vous aurez trouvé la RAISON, vous devrez y faire face

Réglez la question car c’est ce qui vous empêche d’obtenir les résultats que vous voulez et dont vous rêvez.

Nous sommes des RAISONS ou nous sommes les RÉSULTATS

C’est aussi simple que ça.

C’est aussi compliqué que ça.

Compliqué, parce que si vous n’êtes pas honnête avec vous-même, vous ne pourrez jamais passer par-dessus l’obstacle no. 1 dans votre chemin de vie.  Ça signifie que vous n’atteindrez jamais votre ultime destinée.

La plupart ne s’arrêteront pas pour y penser, mais bon, encore là, la plupart des gens (8 sur 10) finissent leur vie adulte malheureux et ont des regrets.

Des regrets qui remontent à leurs jours à l’école quand ils savaient pertinemment qu’ils auraient pu changer le cours de leur vie pour toujours.

S’ils avaient su à l’époque ce qu’ils savent maintenant.

Et bien devinez quoi ?

C’est maintenant que vous êtes jeune et c’est maintenant que vous pouvez changer les choses.

Faites-le et je vous garantis que dans 20 ans, vous vous souviendrez de ce blogue quand quelqu’un vous racontera ses regrets et qu’il vous dira qu’il est malheureux.  Vous réaliserez alors que l’effort que vous avez fait…MAINTENANT compte.

Eux non !

Ne devenez pas cette personne – j’en connais beaucoup comme eux.

Des vies perdues et ruinées par un manque de discipline, d’estime et de confiance en soi.

Mais aussi par pure paresse et manque de vouloir.

Vous pouvez réaliser TOUT CE QUE VOULEZ dans votre vie (ou à l’école), il faut juste que vous le vouliez VRAIMENT et que vous fassiez tout ce qu’il faut pour y arriver.

Je le sais –

  • J’ai 5 diplômes universitaires, incluant un BAC en génie, MBA, Droit et un Doctorat.
  • Je peux compléter le cube rubik en moins de 4 minutes
  • Je suis classé parmi les 20 meilleurs joueurs de squash au monde
  • Je parle couramment 2 langues et je peux parler et comprendre une troisième.
  • J’ai pris ma retraite à 42 ans
  • J’ai voyagé dans 36 pays
  • J’ai eu 6 BMWs dont 2 convertibles
  • Je suis en couple depuis 27 ans
  • Je n’ai jamais été malade depuis 20 ans
  • Je peux lire 1800 mots à la minutes

Je ne suis pas « superman », je pratique juste les meilleures stratégies mais encore plus important, j’ai la passion et je fais en sorte que les choses arrivent.

Difficile à lire = facile à s’en rappeler

Lecture Rapide, Meilleures Notes, Guide d'etudeIl y a un paradoxe en enseignement du fait que si l’information est présentée d’une manière qui semble facile à apprendre, et bien souvent c’est l’inverse  qui se produit.

En realité, rendre quelque chose difficile à lire veut dire que vous avez de bonnes chances de vous en rappeler!

Une recherche effectuée par Daniel Oppenheimer, un psychologue de l’University de Princeton, et ses collègues,et, en voie d’être publiée dans le magazine  « Cognition », suggère une idée simple, rendre le texte véhiculant l’information, plus difficile à lire.

Le Dr. Oppenheimer a recruté 28 volontaires agés entre 18 et 40 ans et leur a demandé d’apprendre, à partir de descriptions écrites, trois espèces d’extraterrestre, chacun ayant sept caractéristiques.  Cette tâche devrait être similaire à l’apprentissage sur les espèces animales dans une leçon de biologie. Il a remplacé les espèces réelles par des « aliens » afin elles d’être certain que les participants ne puissent pas s’appuyer sur les connaissances antérieures.

La moitié des volontaires ont reçu les informations avec des polices de caractères difficiles à lire (Comic Sans MS avec une trame de gris à 75% en 12 points et Bodoni MT 12 points avec une trame de gris à 75%).  L’autre moitié avait les informations en Arial 16 points, 100% noir.  Les tests démontrent d’ailleurs que la police Arial est la plus facile à lire.

Les participants ont eu 90 secondes pour mémoriser les informations dans les listes. On les a ensuite distrait avec des tâches non reliées au sujet pendant un quart d’heure, avant qu’on leur pose des questions sur les extraterrestres, comme «Quel est le régime de Pangerish?” Et “Quelle couleur sont les yeux de Norgletti. Ceux qui ont lu avec la police Arial ont obtenu les bonnes réponses  72,8% du temps, en moyenne. Ceux qui ont été forcés de lire les polices plus difficile ont répondu correctement 86,5% du temps.

La question demeure, est-ce que ces résultats obtenus dans un environnement contrôlé en laboratoire sont les mêmes que dans un environnement plus turbulent en classe ?

Oui !

Quand les chercheurs ont demandé aux professeurs d’utiliser la même technique dans des classes de chimie, physique, anglais et histoire, ils ont obtenu les mêmes résultats.

La morale de cette histoire, c’est de publier des livres avec des polices plus difficiles à lire, et non le contraire.

La meilleure façon d’étudier pour votre test SAT, LSAT ou GMAT

Voici les meilleurs conseils que je puisse vous donner si vous étudiez pour vos tests d’entrée SAT, LSAT ou GMAT, .

Étape #1: Achetez tout le matériel de préparation du service de tests standardisés d’origine ou de l’organisation en question.  Ils veulent que vous réussissiez et ils seront francs avec vous. Lisez tout et suivez les recommandations. Ce sont eux qui ont créé le test qui l’administrent. Ils n’ont pas de trucs cachés dans leurs sacs. Ils doivent suivre des protocoles stricts et des procédures.

Étape #2 Achetez seulement un programme de préparation d’une source que vous connaissez qui l’a utilisé avec succès. Malheureusement, un grand nombre de compagnies s’attaquent à votre vulnérabilité pour vous exploiter à leurs dépens. Tout d’abord avec un programme pré-défini, PUIS avec un programme de mentorat individuel à un coût exorbitant. Bien honnêtement, si vous avez besoin d’un mentor pour votre test, vous avez un gros problème ….

Étape #3: C’est le plus important. SIMULEZ le test aussi souvent que possible.  Tous ces tests ont des contraintes de temps et la clé du succès est de les pratiquer encore et encore et encore, de sorte que quand viendra le temps de passer le vrai test, vous connaîtrez le PROCESSUS sur le bout des doigts. C’est ce que j’ai fait pour me classer dans le top percentiles des tests GMAT et LSAT, avec MOINS de stress et de meilleurs résultats que mes camarades de classe. Le succès repose sur la préparation et la pratique. Au minimum, vous devriez simuler le test 3 fois.

Idéalement, vous allez à la salle d’examen (ou dans une salle semblable) pour vraiment vous mettre dans l’ambiance. Oui, comme on peut s’y attendre, c’est ce que j’ai fait. Je l’ai fait le soir, quand les classes étaient disponibles, sans interruption. Je pense que j’ai simulé les tests 4 ou 5 fois (à raison de 3 heures / test. – c’est un GROS engagement, mais continuez à lire pourquoi le retour sur l’investissement pourrait être plus grand que vous ne le pensez!)

Lorsque je suggère la simulation, je veux dire LE FAIRE RÉELLEMENT, POUR VRAI.  Commencez et arrêtez  à l’heure.  Corrigez-vous et déterminez où vous avez perdu du temps et ce que vous devez améliorer, tel qu’expliqué dans mon livre sur l’étude. Ce n’est qu’une TÂCHE que vous voulez PERFECTIONNER.

La raison derrière la standardisation des tests est importante –  ça peut faire la différence entre être admis ou non dans l’école que vous aurez choisie. (Lorsque j’ai été sélectionné dans le top percentiles, j’ai reçu des invitations pour appliquer dans de grandes écoles… Imaginez si les écoles vous pourchassent. Si vous ne le saviez pas, les meilleures écoles ont accès aux meilleurs étudiants et tentent de les séduire …!

Voilà pourquoi c’est important!

2 conseils pour prendre de notes de cours

Le commentaire qui suit nous provient de D.R. DeSilva.  Il voudrait quelques précisions sur des conseils pour prendre des notes.

Cher monsieur,

J’ai lu Obtenez de meilleures notes avec un minimum d’effort et j’ai vraiment apprécié ce guide. J’ai 2 questions pour vous:

Question #1: Quand on étudie, vous mentionnez de prendre des notes à chaque chapitre.  Cependant, il est sage de prendre de courtes notes en étudiant, donc dans ce cas, pouvez-vous m’indiquer la bonne façon de le faire ou bien y-a-t-il une façon alternative de le faire?
Question #2: En ce qui concerne les points d’ancrage, est-ce OK si je porte une chaîne à mon cou pendant que j’étudie et pendant mes examens?  Est-ce que c’est ce qu’on appelle un point d’ancrage?

En résumé, Marc (si vous me permettez de vous appeler par votre prénom), si vous le pouvez, j’apprécierais vos commentaires et réponses à mes questions ASAP.  Je vous trouve vraiment cool.


Merci.
D.R Desilva

Et bien, ce sont 2 excellentes questions:

CONSEILS NO. 1 – PRISE DE NOTES

La prise de notes est un sujet couvert dans mon livre sur l’étude, mais l’une des stratégies que j’ai développée relativement à ceci est le MindMapping. Le MindMapping est non seulement une façon rapide de prendre des notes mais également une méthode facile en raison de l’aspect visuel.  C’est une bien meilleure façon de prendre des notes que de résumer les faits et les chiffres sous forme de liste. J’ai créé un programme complet avec un artiste du MindMapping, Paul Telling, afin de vous aider à apprendre le MindMapping pour obtenir de meilleures notes.

CONSEILS NO. 2 – PRISE DE NOTES

Les points d’ancrages peuvent être de formes et de grosseurs différentes. – en fait, vous pouvez utiliser tout ce qui vous permet de mieux mémoriser – pendant les examens et les tests. Le port d’une chaîne au cou est une EXCELLENTE idée, sauf que ce n’est pas quelque chose qui S’ACTIVE lorsque vous étudiez, surtout si vous la portez en tout temps.  Vous devriez la portez SEULEMENT lorsque vous étudiez ou quand vous êtes en examen pour que ce soit vraiment un point d’ancrage.

Un point d’ancrage doit être visuel, tactile, audio, olfactif ou gustatif pour que cela fonctionne.   Mais attention, il ne faut pas tomber dans la superstition si vous ne l’avez pas avec vous lorsque vous en avez besoin. Vous voulez juste tester si ces ancres fonctionnent ou non. Vous ne voulez pas créer une béquille psychologique qui fait que que sans point d’ancrage, vous êtes «perdu».

Il y a un équilibre à faire entre l’utilisation d’un point d’ancrage et devenir superstitieux.

Voilà ! Vous avez 2 bons conseils pour prendre des notes.

Ayez pour objectif d’obtenir des A plutôt que des D d’ici la fin de votre semestre

Lorsque vous achetez mon livre d’étude, je vous démontre, dans le chapitre 1,  la manière d’apprendre afin que vous puissiez améliorer instantanément vos notes lors de votre prochain test, le test suivant ou un examen.

Avec une politique de remboursement garanti à 100%, vous n’avez rien à perdre, sauf les A ou B que vous obtiendrez sur votre prochain test ou examen.

J’aimerais rendre ça plus difficile et plus compliqué, mais en réalité, c’est relativement simple et direct – Il s’agit de savoir quoi faire et comment le faire. C’est écrit noir sur blanc dans mon livre d’étude.

Un truc pour concilier travail et étude

Tance, un étudiant en médecine me pose de bonnes questions sur la façon d’obtenir d’excellentes notes tout en travaillant et en étant aux études.

Bonjour Dr. Dussault,
En fait, j’ai lu votre livre deux fois déjà. Il est vraiment judicieux et je suis vraiment heureux de l’avoir acheté. Le dilemme que j’ai – et j’espère que vous pouvez m’aider sur ce point – c’est que je suis actuellement an collège, en vue de devenir médecin. Je travaille à temps plein et le seul quart de travail que je peux travailler est celui de nuit. Il ya de nombreuses nuits où je me sens épuisé et conséquemment, j’ai de la difficulté à me concentrer sur mes études. J’ai besoin d’un emploi pour soutenir ma femme et moi.

Le bon côté de mon emploi c’est que je gagne assez d’argent pour payer l’école.  Avez-vous des suggestions pour m’aider à mieux étudier avec cet horaire ?

Merci beaucoup.

Tance

Il s’agit d’une situation que connaissent plusieurs étudiants, combiner travail et études. Dans mon livre sur l’étude, j’explique dans les chapitres 4 et 5 les étapes pour être en mesure de tout faire sans effort.  Alors ma première suggestion est de retourner à ces chapitres et de relire les suggestions. Mais en fait, je crois que votre problème est relié à votre endurance et à votre résistance plutôt qu’ à la gestion du temps.

Ce qui arrive lorsque vous travaillez tard et/ou pendant de longues heures, vous devenez fatigué – je dirais mentalement fatigué en général.  Vous avez besoin d’être épuisé physiquement et de développer votre endurance et votre résistance – et ça vient avec l’aérobie, le cardio.  Comme vous le savez, j’ai obtenu des résultats assez incroyables à l’école et dans ma carrière.  Une des raisons de ce succès c’est parce que je suis en très bonne condition physique.  Je suis actuellement classé dans le top 20 au niveau international des joueurs de squash dans la catégorie 45-49 ans.

Avec ce niveau d’activité sportive et de forme physique, j’ai beaucoup d’endurance et de résistance et je peux en accomplir plus que la plupart des gens.

Je saise que voulez entendre une autre réponse plus complexe mais c’est souvent la solution la plus simple et la plus élégante qui donne les meilleurs résultats.

Investissez de votre temps pour vous mettre en forme – je parle de forme aérobique – pas de body building !

Un dernier point.

Deux équipes sont en compétition pour scier un arbre avec une scie manuelle.  L’équipe no. 1 prend une pause de 10 minutes les heures.  L’équipe no. 2 continue de scier sans relâche.

Réponse:  L’équipe no. 1 prend le temps d’aiguiser sa scie.

Je sais combien c’est évident… après coup.

Utilisez des couleurs pour améliorer votre compréhension et votre mémoire

Quand nous apprenons quelque chose pour la première fois, l’information est traitée par notre cerveau pour laisser une trace neutre qui entre d’abord par le registre sensoriel.  Puis si vous y prêtez attention, elle entre dans la mémoire à court terme (MCT). Si vous travaillez à traiter l’information et que vous l’adapter correctement, elle se déplace alors dans votre mémoire à long terme (MLT).

L’information encodée dans votre MLT est plus ou moins permanente, et avec quelques rappels occasionnels, vous ne l’oublierez pas.

Le truc c’est d’emmagasiner l’information que vous avez vraiment besoin dans votre LTM le plus rapidement possible.

La capacité de conserver les informations nécessaires dans la mémoire est importante pour l’apprentissage et la préparation aux examens. Dessiner contribue à améliorer la mémorisation, la compréhension et la rétention.

Il existe divers styles d’apprentissage. Les apprenants qui sont visuellement prédisposés (j’explique cela en détail dans mon livre sur l’étude) bénéficient de la construction d’une image graphique ou d’une carte mentale des informations qu’ils lisent. Les apprenants visuels préfèrent voir une représentation visuelle de leur matériel de lecture. Pour les apprenants visuels, le concept du MindMapping fait appel à leur penchant pour les images, les photos et les couleurs.

Le MindMapping est un outil de gestion de l’information visuelle qui vous permet de structurer, organiser, mémoriser, organiser, réfléchir et apprendre des informations d’une manière sophistiquée. L’esprit humain a une capacité infinie de penser, de comprendre et de stocker l’information dans de « grands réservoirs ».  De plus, le MindMapping permet aux étudiants, aux professionnels et quiconque veut retenir facilement des informations pour une utilisation future, d’aborder et de contrôler une énorme quantité d’information.

Le MindMapping est un moyen rapide d’emmagasiner de la matière de manière à ce que le cerveau puisse s’en rappeler longtemps ; c’est aussi très amusant à faire et on peut facilement les redessiner lors des révisions.  Un MindMap est un résumé que vous pouvez faire après la lecture d’un chapitre ou d’un article, afin de renforcer les liens entre les différents éléments du contenu.

Dessiner un MindMap en utilisant une variété de couleurs vous aidera à mieux emmagasiner l’information dans votre mémoire et demeure la meilleure façon de visualiser la matière. Surligner les informations essentielles dans un document, qu’il s’agisse d’un document, un livre ou un magazine, avec un surligneur de couleur ou un stylo, peut augmenter la rétention de la mémoire et la compréhension des concepts.   Combiner différentes méthodes de surlignage et de prises de notes est seulement possible en réalisant des MindMaps.

Le truc pour que la mémoire retienne l’information, c’est d’impliquer activement l’esprit et vos sens pour transporter l’information dans votre mémoire à long terme. Ça peut se faire en intégrant la couleur et en emmagasinant l’information en même temps que vous la dessinez.

Peu importe votre style d’apprentissage, vous bénéficierez du caractère conceptuel du MindMapping puisque cette façon de prendre des notes vous amène à repérer les sujets principaux en reliant les textes de couleurs aux autres éléments de votre MindMap.  Il s’agit d’une méthode particulièrement intéressante à utiliser si vous êtes un lecteur qui se perd dans les détails.  Ça devient donc idéal lorsque vient le temps de passer un examen et que vous devez vous souvenir de dates importantes, de période de temps ou des lieux.

La mémoire emmagasine l’information en images, photos, schémas et processus.  Toutes les connaissances et les expériences que vous accumuler, même vos pensées, s’ajoutent à ces images, photos, schémas et processus.

Un MindMap organise l’information comme un classeur, de sorte que vous pouvez récupérer l’information de façon logique lorsque vient le temps de passer un test ou un examen.
Si vous voulez améliorer vos techniques d’apprentissage avancé, vous étudierez mieux si vos notes sont « graphiques » i.e., tableau, cartes, schémas, etc.  Vous devriez surligner ou écrire vos notes en utilisant différentes couleurs.

Les couleurs aident à la compréhension et la rétention de la mémoire quand elles sont utilisées de manière efficace. Chaque couleur représente un détail différent; une couleur pour le sujet/idée principal, une autre pour les sujets secondaires (les détails moins importants), etc. Si vous faites des  MindMaps quand vous prenez des notes, vous avez donc la possibilité de relier le texte en couleurs avec les mêmes couleurs sur votre MindMap.

La couleur influence votre façon de voir et de traiter l’information. Elle améliore votre capacité à vous souvenir des mots et des images et celle-ci est considérée comme un facteur vital dans la rétention de la mémoire. Vous pouvez utiliser une couleur différente pour mettre en valeur chaque sujet, identifier des couleurs spécifiques par thème, par détails, par schéma. De cette façon, lorsque vous en avez besoin, vous pouvez fermer les yeux et imaginer la couleur pour aider à vous rappeler de l’information plus facilement. Une image mentale est beaucoup plus facile à garder en mémoire que son équivalent auditif ou textuel.

Tout comme “Une image vaut mille mots, les MindMaps font travailler les hémisphères gauche et droit du cerveau.  Les connexions logiques, soit les lignes et les mots, sollicitent votre côté logique du cerveau (le gauche), tandis que les couleurs, les images et les courbes fluides sollicitent le côté « pictural/visuel » du cerveau (le droit).

Lorsque vous stimulez simultanément les deux hémisphères, vous améliorez et accélérez significativement la compréhension et la rétention de l’information.

Chaque MindMap est unique et fait en sorte qu’il y a toujours beaucoup de matière pour garder votre esprit intéressé, intrigué et captivé.

Certains des avantages à long terme dont bénéficient ceux qui utilisent régulièrement des MindMaps pour clarifier leur pensée et organiser leurs idées sont les suivantes:

Bénéfices et avantages des MindMaps :

  • Améliore la capacité de voir une vue d’ensemble
  • Améliore la capacité de voir et de se rappeler des détails ultérieurement
  • Améliore la capacité de se souvenir de la complexité des informations
  • Améliore la rétention de la mémoire
  • Améliore le niveau de concentration, ce qui réduit votre temps d’étude et vous permet d’obtenir de meilleures notes.
  • Améliore votre habileté à prendre des notes – vous pouvez faire des MindMaps de 3 à 10 fois plus rapidement que l’écriture linéaire, les notes séquentielles, ce qui veut dire que vous pouvez assimiler plus de détails, sans stress et sans pression.

Les techniques d’étude sont essentielles. Savoir étudier est important. Il est essentiel d’utiliser des stratégies efficaces qui aideront à améliorer la mémorisation, la compréhension et la rétention.

L’étude peut être aussi simple que la révision de l’information, toutefois, étudier de manière efficace, c’est utiliser les outils disponibles pour emmagasiner l’information dans la mémoire à long terme. Un de ces outils est le MindMapping qui permet d’utiliser des couleurs pour vous aider à retenir des informations essentielles pour vos examens et tests.

Savoir comment mémoriser rapidement les choses vous aidera à en apprendre davantage et à performer à votre meilleur pendant vos tests et examens.

Si vous voulez apprendre comment faire du MindMapping pour obtenir de meilleures notes,  Cliquez ici

Pourquoi une majorité d’élèves éprouvent des difficultés à l’école

En fait, la plupart des élèves ont de la difficulté à l’école parce qu’ils ne savent pas vraiment comment apprendre.  Dans le chapitre 1 de mon livre d’étude « best seller », j’explique étape par étape comment déterminer votre propre style d’apprentissage afin de cesser de gaspiller d’innombrables heures le nez dans vos livres.  En connaissant votre style d’apprentissage, vous serez moins frustré parce que rien n’a du sens et parce que vous ne pouvez pas retenir la matière que vous avez étudiée la veille.

Si vous ne savez pas COMMENT apprendre, vous continuerez d’éprouver de la difficulté à l’école.  Étudier selon votre style d’apprentissage peut s’avérer une révélation qui pourrait changer votre vie.

Je m’explique – si vous ne trouvez pas le style qui correspond à vous, les chances sont que si vous venez tout juste de commencer le secondaire, les chances de vous rendre au collège seront minces.

Et si vous vous rendez au collège ou au Cegep, vous serez renvoyé dès la première année.

Non pas parce que vous êtes stupide, mais parce que vous n’avez pas été assez malin pour apprendre COMMENT apprendre.

Je sais que ça peut paraître un peu rude, mais j’aime autant vous le dire MAINTENANT pendant que vous avez la chance de régler cette situation une fois pour toute.

L’intelligence a ses limites!

Une mère a récemment acheté mon livre d’étude pour son garçon de 15 ans. Malgré un quotient intellectuel de 120 (qui peut aller jusqu’à 143), il combat un trouble de déficit de l’attention sans hyperactivité.  Ce trouble cause un manque de concentration, d’organisation, etc.  Ses points faibles sont la mémoire à court terme, la mémoire visuelle, la difficulté à établir des procédures établies, etc.. Des habiletés telles que le sport de précision, les mathématiques et les concepts scientifiques sont facile pour lui. Ses capacités de raisonnement sont supérieures et il est dans le 95e percentile, sauf lorsque le sujet comporte de nombreux détails, des règles et / ou qu’il n’est pas intéressé à les apprendre.

Etant donné qu’il apprend rapidement les concepts, il se sent confiant (à tort) et parce qu’il pense avoir tout compris, il ne prend que quelques notes.

Il a également une déficience au niveau de l’écriture, combinée à une faible mémoire à court terme rendant ainsi difficile la prise de notes lorsqu’il écoute les sujets présentés.  Conséquemment, les détails importants tombent dans les craques et n’existent pas comme quelque chose qu’il doit savoir.  Il est donc convaincu qu’il connaît sa matière et qu’il n’a pas besoin d’étudier.  Il avait l’habitude d’avoir des notes  “correctes” dans les années précédentes car ça n’exigeait pas autant de rétention de mémoire pour retenir les détails, mais maintenant, il coule des cours qui, intellectuellement, ne devraient pas lui causer de problème.

La question que cette mère m’a posée est :

“Comment appliquer la règle du 20/80 quand il ne pense pas qu’il y a un 20% qu’il ignore et qu’il pense qu’il a son 100% ?

Un mot – MindMapping.

Cliquez sur l’hyperlien ci-dessus et allez faire un tour sur un nouveau programme que j’ai créé avec l’artiste visuel – Paul Telling.

Le mindmapping l’aidera à:

  • Mettre l’accent sur les concepts sans se laisser distraire par les détails
  • Contourner toutes lacunes en écriture car les éléments sont tous des graphiques.
  • Piquer sa curiosité parce que c’est toujours un défi de dessiner – ce n’est jamais plate
  • C’est facile de commencer à faire du mindmapping en traçant de simples lignes et des flèches.
  • C’est un work in progress, i.e. qu’il s’améliorera rapidement dès qu’il maîtrisera chaque étape.
  • Étant donné que l’information est sous forme graphique, le côté visuel permet d’améliorer la rétention de la matière et de s’en souvenir plus facilement
  • Cette méthode de prise de notes étant RAPIDE, ça l’aidera avec le problème d’attention de courte durée associé au déficit d’attention.

Le TOP 5- Conseils pour mieux étudier

Beaucoup de personnes m’ont demandé le top 5 des meilleurs conseils pour mieux étudier.  Les voici en ordre d’importance :

  1. Trouvez votre style d’apprentissage cognitif (chapitre 1 de mon livre sur l’étude).
  2. La lecture rapide (cliquez sur le lien suivant pour mon cours de formation sur la lecture rapide)
  3. Le MindMapping (cliquez sur le lien suivant pour acceder à mon nouveau programme avec l’artiste Paul Telling)
  4. La prise de notes exponentielle (Chapitre 6 de mon livre sur l’étude “Comment écrire et retenir  tout ce que dit le professeur!)
  5. Lisez avant d’aller en classe  (tel qu’expliqué dans mon programme video d’apprentissage rapide)

Je vous recommande d’acquérir ces compétences selon l’ordre de priorité ci-haut, de sorte que quand vous commencerez à marcher, vous serez en mesure de courir quand vous arriverez au conseil no. 5.

Obtenir de bonnes notes n’est pas si difficile, en fait, c’est assez facile – surtout quand vous savez quoi faire et comment le faire.

De bons trucs pour étudier

Même s’il y a d’innombrables sites intéressants sur Internet, il est souvent difficile de les trouver. C’est pourquoi, en tant qu’expert, j’entre en communication avec des milliers de personnes chaque année et plusieurs d’entre eux me réfèrent à des hyperliens, des sites utiles et des blogs assez intéressant pour être “bookmarkés”.  Le site de Khan Academy en est un exemple.

C’est David Pitts, un participant à un atelier corporatif qui m’en a informé.

La Khan Academy est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’offrir une éducation de qualité à n’importe qui, n’importe où.
Continue reading ‘De bons trucs pour étudier’

Du griffonnage au Mind Mapping!

Le commentaire d’aujourd’hui nous vient de Paul Telling, un artiste professionnel et expert en Mind Mapping.  Je lui ai demandé de partager ses points de vue et ses idées sur le Mind Mapping dans le but de vous aider à obtenir de meilleures notes à l’école. Ceci est le premier d’une série qui sera publiée sur ce blogue en complément à un nouveau programme que nous venons de lancer (en anglais) et qui s’appelle  “How To MindMap To Get Better Grades”.

Bonjour, ici Paul Telling – j’ai pensé partager avec vous mon histoire sur ce qui m’a amené à faire du Mind Mapping tout au long de mon parcours scolaire.

J’ai toujours été intéressé par l’école et par l’apprentissage même si à l’école, ça peut être difficile lorsque vous pensez avoir toutes les réponses et que les professeurs vous ralentissent. Ou à l’inverse, vous avez du mal à apprendre parce que vous n’arrivez pas à suivre le professeur.

J’ai vécu ces 2 situations pendant mes études. Les arts, l’informatique et les maths étaient faciles pour moi tandis que j’avais de la difficulté avec l’anglais et la physique. J’ai réussi malgré tout à obtenir un Bac en design industriel.

C’est à l’université que j’ai appris à griffonner dans mon cahier – je dessinais toute la journée. Bien sûr, pendant les cours de design mais aussi dans des cours qui ne requéraient pas vraiment de prise de notes “texte”.  Si je trouvais le cours ennuyant, je dessinais une caricature du professeur et ça faisait rire mes confrères de classe.

Certains confrères pensaient que j’étais bizarre parce qu’ils me voyaient passer beaucoup de temps à dessiner plutôt qu’à prendre des notes verbatim.  Mes pages de notes étaient à 80% remplies de dessins et de schémas et de 20% de texte.

Je ne savais pas que c’était du Mind Mapping!

On a tous tendance à griffonner quand on parle au téléphone, pendant les cours, spécialement en maths ou en science. Le griffonnage est une interprétation visuelle qui vient du subconscient et qui nous aide à se rappeler de plusieurs choses plus facilement  Le griffonnage est un élément visuel qui essaie de faire un lien avec votre cerveau.

Le plus surprenant, c’est que je peux toujours me souvenir de plusieurs notes de cours à l’époque où j’étudiais en design. Je peux me représenter visuellement la plupart de ces notes même si ça fait plus de 6 ans.

A l’époque, je ne savais pas ce que je faisais. Avec le temps, j’ai appris les différentes techniques requises pour faire du Mind Mapping de manière plus efficace.  Je réalise que cette compétence/technique  est un outil qui m’aide à apprendre plus rapidement .

Heureusement, j’ai maintenant la chance d’enseigner cette merveilleuse technique qu’est le Mind Mapping par le biais d’une formation video que j’ai créée avec Dr Marc Dussault.

Lorsque vous prenez le cours « How to MindMap to Get Better Grades“, vous apprendrez en deux heures comment transformer vos griffonnages en des schémas cools et colorés qui vous aideront à mémoriser et à retenir la matière plus facilement que jamais. Vos camarades de classe vont penser que vous êtes un génie.

J’espère que vous mettrez la main sur le cours le plus tôt possible afin que vous puissiez commencer à améliorer les notes de vos prochains tests et examens..

J’ai hâte de partager avec vous encore  plus d’idées prochainement sur ce blogue.

Visuellement vôtre,

Paul Telling




Buy Now